Le London Metal Exchange – LME (Marché des métaux de Londres) négocie avec le World Gold Council (Conseil Mondial de l’Or) et quelques banques, la possibilité de créer des contrats à terme sur le prix de l’or avec une chambre de compensation centralisée. Les banques participantes sont ICBC Standard Bank Plc, Citigroup Inc., Morgan Stanley, Goldman Sachs Group Inc. et Société Générale SA. Actuellement les négociations en sont au stade de l’exploration et aucun délai n’a été fixé pour le nouveau contrat à terme pour la livraison à Londres.

Suivez le cours de l'or en continu avec notre tableau de cotation internationale

Les cinq banques et le World Gold Council ont demandé l’an dernier des propositions à un groupe de bourses, qui comprend la Bourse de Londres, l’Intercontinental Exchange Inc. et le CME Group Inc., sur la façon de répertorier et de régler les contrats dérivés sur l’or. Le London Metal Exchange a été choisi au sein de ce groupe de bourse pour des pourparlers plus profonds.

Le LME représente la plus grande bourse de négociation des métaux du monde et veut élargir le marché de l’or à Londres dans les années à venir. Si l’or était négocié en bourse à Londres, ce serait un changement majeur dans les marchés internationaux, qui aurait pour cause d’augmenter la pression des régulateurs britanniques pour un marché plus transparent et d’obtenir plus de contrôles sur les transactions de gré à gré (le principal marché dans lequel opère la London Bullion Market Association – LBMA).

En 2015, environ 4 300 millions d’onces troy ont été gérées dans des chambres de compensation à Londres. Avec un prix moyen de 1160 $ par once d’or, le marché de l’or à Londres vaut 5 milliards de dollars (le marché des devises déplace ce volume chaque jour).

Le LME possède une part de plus de 70 contrats à terme mondiaux sur les métaux industriels du marché et gère également les enchères journalières pour les prix du platine et du palladium. Le LME voulait aussi gérer la fixation des prix de référence de l’or et de l’argent, mais a perdu contre l’ICE Benchmark Administration pour le prix de l’or ainsi que contre le CME Group Inc. et Thomson Reuters pour le prix de l’argent.

Actuellement, des concurrents de la LBMA émergent partout. Au niveau local, le LME attaque le marché de l’Association et au niveau asiatique, tous les grands centres tentent de gagner des parts de marché, de la même façon que ce que la LBMA avait fait à Londres.

Cours de l'Or