Fixation internationale du prix de l'Or : The London Bullion Market Association

La London Bullion Market Association est une association de commerce international qui représente le marché de Londres pour les lingots d’or et les lingots de métal argent avec une base de clientèle mondiale. Cela inclut la majorité des banques centrales qui détiennent de l’or, des investisseurs du secteur privé, des sociétés minières, des producteurs, raffineurs et fabricants.
Cours de l'Or
Le travail en cours de l’Association couvre un certain nombre de domaines, parmi lesquels la mise à jour des normes, la documentation commerciale et le développement des bonnes pratiques commerciales. Le maintien de la Good Delivery List, incluant l’accréditation de nouvelles raffineries et l‘analyse régulière de raffineurs cotés, est l’activité de base la plus importante de la LBMA (site web pour référence : http://www.lbma.org.uk/).

cotation-prix-orLe commerce mondial des lingots est basé à Londres avec une portée globale de l’activité et des participants. Les racines de la London Bullion Market peuvent être attribuées au partenariat entre Moïse Mocatta et la Compagnie des Indes, qui commencèrent ensemble à transporter de l’or vers la fin du XVIIsiècle. Peu de temps après, alors que Sir Isaac Newton était maître de la Monnaie royale, l’or en Angleterre était surévalué de sorte qu’il puisse circuler plus librement que l’argent. L’accroissement rapide de cette circulation mena l’Angleterre à avoir une monnaie basée sur l’or, tandis que le reste de l’Europe continua sur une base d’argent jusqu’aux années 1850.

La première ruée vers l’or de 1697 apporta l’or du Brésil à Londres, transporté en partie sur des navires appartenant à la Compagnie des Indes, qui disposaient d’une Charte royale de la Reine Élizabeth I. Cet afflux d’or conduisit à exiger qu’une voûte soit construite à Londres à cet effet, ce que la Banque d’Angleterre mit dûment en place. Cet « entrepôt de lingots » alimentait l’ensemble du marché européen, comme il le fait toujours aujourd’hui, et était en outre approvisionné par l’afflux d’or à Londres provenant des ruées ultérieures de Californie, d’Australie et d’Afrique du Sud. Les raffineries mises en place pour traiter cet or étaient situées près de la Banque d’Angleterre, qui possédait la raffinerie de St Luc et joua un rôle clé en étant un dépositaire, régulateur et facilitateur de prêts et de ventes d’or pour les autres banques.

En 1750, la Banque d’Angleterre instaura le London Good Delivery List, laquelle reconnut officiellement ces raffineries qui produisaient des lingots d’or d’une certaine qualité et pouvaient donc être autorisées à entrer sur le marché de Londres. Aujourd’hui, cette liste est considérée comme la seule accréditation acceptée au niveau mondial pour le marché de l’or, garantissant que les lingots sont négociés dans les normes du marché requises par Good Delivery.

En 1850, les cinq entreprises – N M Rothschild & Sons, Mocatta & Goldsmid, Pixley & Abell, Samuel Montagu & Co. et Sharps Wilkins – qui 150 ans plus tard formeraient la London Gold Market Fixing Company, étaient déjà établies et florissantes. Le terme London Gold Market se réfère à ces cinq entreprises qui se sont formées pour superviser le fonctionnement du marché de l’or à Londres. En 1919, ce groupe fixa le premier prix de l’or dans les bureaux de Rothschild. Le marché de l’or de Londres était également responsable des accréditations de Good delivery et du maintien de la List of Acceptable Melters and Assayers qui en résultait. Le fait que Londres était au centre des fuseaux horaires internationaux a fait de cette ville l’endroit idéal pour faire fonctionner le marché.

Les cinq membres du marché demeurèrent essentiellement inchangés pour la plupart de son histoire. Mais dans les années 1980, le développement du marché est tel que la détention, l’entretien et la réglementation de la Good Delivery List requérait un organisme indépendant. Ce fut le catalyseur pour la fondation de la London Bullion Market Association en 1987, après une concertation étroite entre les grandes banques de lingots de Londres et la Banque d’Angleterre. La LBMA compte aujourd’hui plus de 120 entreprises dans 21 pays.

Depuis le vendredi 20 mars 2015, une nouvelle méthode de fixation du prix de l’or, LBMA-ICE, a remplacé le London Gold Fixing. L’or a ainsi été le dernier des métaux précieux à passer à une plate-forme électronique pour la détermination des prix.

Le prix de l’or est fixé deux fois par jour à 10h30 et 15h00, heure de Greenwich, en dollars, euros et livres sterling. La London Bullion Market avait travaillé sur un processus d’accréditation pour les participants au prix de l’or, en étroite collaboration avec IBA afin de préparer le mécanisme du prix de l’or LBMA pour son lancement le 20 Mars 2015. Le premier prix de l’or LBMA dans le cadre de ce nouveau système fut fixé à 1 171,75 $ l’once.

rachat-or-argent-metal

Cliquez pour connaître
nos prix de rachat d'or